• eglisesarments

Sur les pas d'Esdras... 2 Thessaloniciens (3/6)

Passage du jour

2 Thessaloniciens 2.1-12

Rappel du plan du livre

1. Espérer le retour de Christ (1.1 – 2.17)

a. Salutations de Paul (1.1-2)

b. Encouragements au sein de la persécution (1.3 -12)

c. Evénements précédents le retour de Christ (2.1-12)

d. Appel aux croyants à tenir ferme (2.13-17)

2. Vivre à la lumière du retour de Christ (3.1–18)

a. Paul demande aux chrétiens de prier (3.1-5)

b. Appel à bien se comporter (3.6-15)

c. Salutations finales de Paul (3.16-18)

Commentaires sur ce passage

2.1-2 : dans la Bible, l'expression "le jour du Seigneur" peut renvoyer à deux moments : les temps de la fin (depuis la naissance de Christ), et le jour du jugement final (qui aura lieu dans l'avenir). De nombreux croyants attendaient avec impatience leur justification et la fin de leurs souffrances parce que certains faux docteurs affirmaient que le jour du jugement était arrivé. Mais il n'était pas encore venu, d'autres événements devant se produire d'abord.

2.2 : les termes employés désignent les procédés utilisés par un faux docteur pour donner de l'autorité à son enseignement. Il pouvait prétendre avoir reçu une révélation divine, propager un enseignement oral supposé venir de Paul ou faire circuler une lettre prétendument écrite par l'apôtre.

2.3ss : Paul a écrit une première fois aux Thessaloniciens parce qu'ils risquaient de perdre espoir concernant le retour de Christ. Puis ils sont tombés dans l'autre extrême : certains d'entre eux ont cru que Jésus était sur le point de revenir. Paul tente de rétablir l'équilibre en décrivant certains événements qui auront lieu avant le retour de Christ.


2.3 : tout au long de l'histoire, il a existé des individus qui ont incarné le mal et ont été hostiles aux principes de Christ (cf. 1 Jean 2.18, 4.3 et 2 Jean 7). Ces antichrists ont existé dans toutes les générations et continueront encore à œuvrer pour le mal. Puis, juste avant le retour de Christ, apparaîtra "l'homme de péché, le fils de la perdition", un homme mauvais dans toutes ses actions. Il sera l'instrument de Satan, équipé de sa puissance (2.9). C'est lui qui sera l'Antichrist.

Ne nous risquons cependant pas à qualifier telle ou telle personne d'Antichrist et à prédire le retour de Christ sur la base de ce présupposé. Paul ne dresse pas un portrait-robot de l'Antichrist, mais nous met en garde contre tout danger qui pourrait menacer notre foi. Une foi forte nous permet en effet de ne craindre ni ce qui nous attend, ni une situation difficile, ni la puissance de l'homme de péché. Souvenons-nous que Dieu l'a déjà vaincu. Le Seigneur contrôle tout, et c'est lui qui remportera la victoire finale. Quant à nous, tenons-nous prêts et annonçons la bonne nouvelle pour que d'autres aussi se préparent à rencontrer Christ.


2.6-7 : qu'est-ce qui retient l'homme impie ? Nous ne savons pas exactement. Voici trois possibilités souvent évoquées : 1/ l'autorité publique et la loi, qui contribuent à refréner le mal ; 2/ le ministère et l'activité de l'Eglise et l'effet produit par la bonne nouvelle ; 3/ le Saint-Esprit. La bible ne précise par ce qui s’oppose à l'homme de péché, elle dit seulement qu'il ne sera pas toujours retenu. Cependant, ne redoutons par le moment où le mal sera déchaîné : Dieu est bien plus fort que lui et il sauvera son peuple.


2.7 : "le mystère de l'impiété agit déjà" signifie que l'oeuvre de l'Antichrist a déjà commencé. Il s'agit d'un mystère, c'est-à-dire une action que personne ne peut voir, mais que Dieu révélera. L'impiété est cette force profonde, cachée et subtile qui donne naissance au péché. La civilisation conserve encore un peu de moralité grâce aux lois civiles, à l'éducation, à la science et à la raison. Déjà, des actes odieux nous choquent, mais nous n'avons pas encore vu l’horreur du mal total. Elle se manifestera après que "celui qui le retient" aura disparu (peut-être le Saint-Esprit, cf. note précédente). Pourquoi Dieu permettra-t-il cela ? Afin de montrer à la terre entière qu'elle est corrompue par le péché. Au travers d'une expérience bien amère, les hommes connaîtront la véritable alternative à la souveraineté de Christ. Ceux qui vivent totalement éloignés de Dieu ne peuvent agir autrement que comme des animaux rebelles. Dans une certaine mesure, l'impiété agit déjà, mais l'homme de péché n'a pas encore été révélé.


2.9 : cet homme mauvais utilisera des miracles pour tromper et attirer des disciples. Les miracles de Dieu contribuent à fortifier notre foi et à amener les hommes à Christ, mais tous les miracles ne viennent pas nécessairement de Dieu. La grandeur des miracles de Christ réside non seulement dans leur puissance, mais dans leur intention : aider les hommes, les guérir et les amener à Dieu. L'homme de péché aura le pouvoir d'accomplir des actes spectaculaires, mais son pouvoir viendra de Satan. Il utilisera sa puissance pour détruire et pour éloigner les hommes de dieu en les attirant à lui-même. Si une personnalité qui se prétend pieuse attire l'attention sur elle-même, son oeuvre ne vient pas de Dieu.


2.10-12 : l'Antichrist, avec ses pouvoirs et ses miracles, réussira à tromper ceux qui ont refusé de croire à la vérité de Dieu. Dieu laisse aux hommes la liberté de lui tourner le dos et de croire aux mensonges de Satan. S'ils rejettent la vérité, ils connaîtront les conséquences de leur péché.

20 vues1 commentaire

© 2016 les sarments