• eglisesarments

Sur les pas d'Esdras : jour 3

Passage du jour

1 Thessaloniciens 2.17 - 3.13


Rappel du plan du livre

1. Rester fidèle (1.1 – 3.13)

a. Salutations de Paul (1.1)

b. La foi des Thessaloniciens (1.2 -10)

c. Paul rappelle sa visite (2.1-16)

d. Le rapport de Timothée sur l’Eglise (2.17-3.13)

2. Rester vigilant (4.1 – 5.28)

a. Vivre pour plaire à Dieu (4.1-12)

b. L’espérance de la résurrection (4.13-5.11)

c. Dernières recommandations de Paul (5.12-22)

d. Salutations finales de Paul (5.23-28)


Commentaires sur ce passage


2.18 : Satan est réel (cf. les titres qui lui sont donnés en 2 Corinthiens 4.4 et Éphésiens 2.2). Nous ne savons pas exactement ce qui empêchait Paul de retourner à Thessalonique - l'opposition, la maladie, des incidents de voyage ou une attaque directe de la part de Satan - mais le diable œuvrait d'une manière ou d'une autre pour le tenir éloigné. Bien des difficultés qui nous empêchent d'accomplir l'oeuvre de Dieu peuvent venir de Satan (Cf. Éphésiens 6.12).

2.20 : l'ultime récompense du ministère de Paul n'était pas l'argent, le prestige ou la gloire, mais de nouveaux croyants dont la vie était transformée par Dieu grâce à la prédication de la bonne nouvelle. C'est la raison pour laquelle il attendait avec impatience de les voir. Quel que soit le ministère que Dieu nous a confié, notre plus grande récompense, notre plus grande joie, doit résider dans ceux qui parviennent à la foi en Christ et qui grandissent en lui.


3.1-4 : comme Paul ne pouvait pas revenir à Thessalonique (2.18), il a envoyé Timothée pour le représenter. D'après Actes 17.10, Paul est parti de Thessalonique pour Bérée. Lorsque les ennuis sont survenus à Bérée, des chrétiens l'ont conduit à Athènes, sans Silas ni Timothée (Actes 17.13-15). L'apôtre a ensuite demandé à ses collaborateurs de venir le rejoindre. Plus tard, il a envoyé Timothée encourager les Thessaloniciens à rester fermes dans leur foi face à la persécution et aux problèmes divers.


3.1-3 : certaines pensent que l'origine de nos problèmes est toujours un péché ou le manque de foi. Cependant, les épreuves peuvent faire partie du plan de Dieu. Faire face à des persécutions ou à des problèmes contribue à façonner notre caractère (Jacques 1.2-4), à renforcer notre persévérance (Romains 5.3-5) et à développer notre sensibilité envers ceux qui sont aussi dans l'épreuve (2 Corinthiens 1.3-7). Le peuple de Dieu n'est pas à l'abri des difficultés. Bien au contraire, elles peuvent être le signe d'une vie chrétienne authentique.

3.4 : certains se tournent vers Dieu dans l'espoir d'échapper à la souffrance sur la terre. Mais ce n'est pas ce que Dieu promet ! Il nous donne cependant la force de grandir à travers les difficultés. La vie chrétienne suppose l'obéissance à Christ malgré les épreuves et les tentations.


3.5 : Satan est le plus puissant des mauvais esprits. Sa puissance peut affecter aussi bien le monde spirituel (Éphésiens 2.1-3 et 6.10-12) que le monde physique (2 Corinthiens 12.7-10). Il a même tenté Jésus (Matthieu 4.1-11). Mais en mourant sur la croix pour nos péchés et en ressuscitant pour nous apporter la vie nouvelle, Christ l'a vaincu. Au temps marqué, Dieu chassera Satan pour l'éternité (Apocalypse 20.7-10).

3.7-8 : lors d'une persécution ou de difficultés particulières, les croyants doivent s'encourager mutuellement. Ceux qui sont fermes dans le Seigneur représentent un encouragement pour les responsables et les enseignants (qui peuvent voir le fruit de leur travail dans la vie de ceux qui restent fidèles), mais aussi pour les nouveaux convertis (qui peuvent apprendre de la fermeté de chrétiens plus mûrs).

3.9-10 : un chrétien éprouve une grande joie lorsque quelqu'un vient à la foi et grandit en Christ. Paul a connu ce sentiment à maintes reprises. Il remerciait Dieu pour ceux qui avaient pu connaître Christ et pour la fermeté de leur foi. Il priait aussi afin qu'ils grandissent continuellement. Si de jeunes chrétiens vous ont apporté de la joie, remerciez Dieu pour eux et soutenez-les dans leur croissance continuelle dans la foi.

3.11-13 : le jour du retour de Jésus correspond au moment où il établira son trône éternel. Il rassemblera alors tous les croyants, les vivants et les morts, pour qu'ils forment tous une seule famille sur laquelle il régnera. Les croyants de toutes les époques, y compris les Thessaloniciens, seront avec Christ dans son royaume.

3.11 : Paul souhaitait retourner à Thessalonique. Nous n'avons aucune indication qu'il ait pu réellement le faire ; mais lors de son passage en Asie à l'occasion de son troisième voyage, Aristaque et Secundus, deux Thessaloniciens, se sont joints à lui (Actes 20.4-5).


3.12 : si l'amour de Dieu remplit vraiment notre cœur, il en débordera pour se déverser sur les autres. Il ne suffit pas d'être courtois, nous devons manifester l'amour de façon active et permanente. Notre amour devrait continuellement grandir. Si votre faculté d'aimer n'a pas augmenté depuis un certains temps, demandez à Dieu de vous remplir de nouveau de son amour infini. Recherchez ensuite des circonstances dans lesquelles cet amour pourra s'exprimer.

38 vues1 commentaire

© 2016 les sarments