• eglisesarments

Sur les pas d'Esdras... Jour 4

Passage du jour

1 Thessaloniciens 4.1-12

Rappel du plan du livre

1. Rester fidèle (1.1 – 3.13)

a. Salutations de Paul (1.1)

b. La foi des Thessaloniciens (1.2 -10)

c. Paul rappelle sa visite (2.1-16)

d. Le rapport de Timothée sur l’Eglise (2.17-3.13)

2. Rester vigilant (4.1 – 5.28)

a. Vivre pour plaire à Dieu (4.1-12)

b. L’espérance de la résurrection (4.13-5.11)

c. Dernières recommandations de Paul (5.12-22)

d. Salutations finales de Paul (5.23-28)

Commentaires sur ce passage


4.1-8 : les comportements sexuels étaient très libres dans l'Empire Romain, et ils ne sont guère différents dans de nombreuses sociétés aujourd'hui. La tentation d'une relation sexuelle en dehors du mariage a toujours été forte, mais y céder peut avoir des conséquences désastreuses. Le péché sexuel engendre toujours des problèmes et des souffrances : pour les individus et les familles, au travail et dans les Eglises. Mis à part les conséquences physiques, il y a aussi des conséquences spirituelles (sur le péché sexuel et ses conséquences, voir la note sur 1 Corinthiens 6.18 : les chrétiens sont libres de devenir tout ce qu'ils peuvent être pour Dieu, mais ils ne sont pas libres de Dieu. Dieu a conçu la relation sexuelle comme un aspect essentiel et noble du mariage. Toute relation sexuelle hors mariage offense Dieu, car elle prouve que nous préférons satisfaire nos propres désirs plutôt que de nous soumettre au Saint-Esprit ; elle offense les autres parce qu'elle fait fi de la loyauté si nécessaire à une relation ; c'est aussi une cause fréquente de maladies qui nous affecte personnellement parce que toute blessure physique ou spirituelle génère de l'angoisse.)

Les désirs et activités sexuels doivent être placés sous le contrôle de Christ. Dieu les a créés pour la procréation et le plaisir, mais aussi comme une expression de l'amour entre époux. L'expérience sexuelle doit être limitée aux relations au sein du mariage afin d'éviter de nous blesser et de briser notre relation avec Dieu et les autres.

4.3 : la "sanctification" est un processus qui fait partie intégrante de la vie chrétienne. Le Saint-Esprit agit en nous et nous rend semblables à l'image de Christ (Romains 8.29).


4.11-12 : vivre en chrétien ne se limite pas à aimer d'autres chrétiens. Nous sommes responsables dans tous les domaines de la vie. Certains croyants de Thessalonique s'étaient laissés aller à l'oisiveté et dépendaient des autres pour leur subsistance. Les Grecs considéraient généralement le travail manuel comme dévalorisant. C'est pourquoi Paul encourage les Thessaloniciens à travailler dur et à mener une vie paisible. Nous ne pourrons pas devenir réellement efficaces dans le partage de notre foi si les autres ne nous respectent pas. Quoi que nous fassions, faisons-le avec fidélité, et soyons des acteurs positifs dans la société.

© 2016 les sarments