• eglisesarments

Sur les pas d'Esdras... Matthieu 24 et 25 (1/6)

Passage du jour

Matthieu 24.1-25

Plan de Matthieu 24 et 25

  1. Jésus parle de l'avenir (24.1-25)

  2. Jésus parle de son retour (24.26-35)

  3. Jésus parle de la vigilance (24.36-51)

  4. Jésus raconte la parabole des dix vierges (25.1-13)

  5. Jésus raconte la parabole des talents (25.14-30)

  6. Jésus parle du jugement des nations (25.31-46)

Commentaires sur ce passage

24.1-2 : bien que personne ne sache exactement à quoi ressemblait ce temple, nous l'imaginons magnifique. Hérode a aidé les Juifs à le réparer et à l'embellir, sans doute pour rester en bons termes avec ses sujets. A l'intérieur du temple se trouvaient les objets sacrés et l'autel pour les sacrifices ; à côté, une grande place, appelée la cour des Gentils (ie des non-Juifs, où se tenaient les changeurs de monnaie et les marchands). A l'extérieur des parvis, il y avait de longs porches. Le porche de Salomon mesurait 476 m ; le portique royal comprenait 160 colonnes s'étendant sur 280 m. Contemplant sa structure glorieuse et massive, les disciples ont de la peine à croire Jésus qui annonce sa destruction. Mais 40 ans plus tard, en l'an 70 après JC, le temple sera effectivement détruit, lors du siège de Jérusalem par les Romains.


24.3 : fin du monde : en grec fin de l'âge.


24.3ss : Zacharie avait prédit que le Messie se tiendrait sur le mont des Oliviers lors de l'avènement de son règne (Zacharie 14.4). C'est sur cette montagne que les disciples demandent à Jésus quand et comment il va manifester sa puissance. Il leur parle alors des événements qui se dérouleront avant la fin des temps en les encourageant à ne pas se soucier de la date exacte mais à se tenir toujours prêts, en vivant selon la volonté de Dieu.

24.4 : à la question des disciples, Jésus répond d'abord par une invitation à ne pas se laisser égarer. Si nous cherchons des signes, nous risquons très souvent d'être déçus. Beaucoup de faux-prophètes (24.11 et 24.24) manifestent leur puissance et leur autorité spirituelles par des signes trompeurs. Le seul moyen de nous protéger est de nous centrer sur Christ et sa Parole. Ne cherchez pas de signes spéciaux et ne perdez pas votre temps à regarder les autres. Gardez les yeux fixés sur Christ.

24.8 : le terme grec "douleurs" désigne notamment les douleurs de l'accouchement.


24.9-13 : nous ne sommes pas forcément nous-mêmes persécutés, mais si nous entendons parler de chrétiens dans le monde souffrant à cause de leur foi, rappelons-nous qu'ils sont nos frères et sœurs en Christ. Prions pour eux. Demandons à Dieu comment nous pouvons les aider dans leurs difficultés. Lorsqu'un membre souffre, tout le corps souffre. Mais lorsque tous les membres se rassemblent pour soulager la souffrance, tout le corps se réjouit (1 Corinthiens 12.26).


24.11 : l'Ancien Testament mentionne souvent les faux prophètes (cf. 2 Rois 3.13, Esaïe 44.25, Jérémie 23.16, Ezéchiel 13.2-3, Michée 3.5, Zacharie 13.2). Ils prétendaient recevoir des messages de Dieu, mais ils prêchaient un message de prospérité. Ils annonçaient ce que le peuple voulait entendre alors même qu'il désobéissait à Dieu. Les faux prophètes existent encore aujourd'hui, ils annoncent ce que nos contemporains veulent entendre, comme : "Dieu veut que vous soyez riches", "suivez vos propres désirs" ou "le péché et l'enfer 'n'existent pas". Jésus nous avertit de la venue de faux docteurs et nous recommande de ne pas écouter leurs paroles dangereuses.

24.12 : un enseignement trompeur et le relâchement des mœurs provoquent une maladie particulièrement néfaste : la perte du véritable amour pour Dieu et pour les autres. Le péché refroidit notre amour pour Dieu et notre prochain et nous amène à nous centrer sur nous-mêmes. Nous ne pouvons pas vraiment aimer si nous ne pensons qu'à nous.


24.13 : Jésus avertit ses disciples qu'ils seront persécutés par ceux qui haïssent ce qu'il représente. Mais au plus fort de leurs tribulations, ils garderont pourtant l'espoir, se sachant sauvés. Les épreuves permettent de différencier les vrais chrétiens des incroyants ou des chrétiens de nom. Si nous sommes tentés d'abandonner et de tourner le dos à Christ, rappelons-nous les bénédictions réservées à ceux qui restent fermes, et continuons à vivre pour lui.


24.14 : en parlant de la fin du monde et du jugement dernier, Jésus voulait montrer à ses disciples l'urgence d'annoncer le message du salut ("la bonne nouvelle du royaume") à chacun. C'était la mission des disciples, et c'est la nôtre aujourd'hui.


24.15 : l'abominable dévastation : littéralement l'abomination de la dévastation.


24.15-16 : si l'expression "l'abominable dévastation" mentionnée par Daniel et Jésus évoque un événement précis dans l'histoire, elle peut également s'appliquer à toute tentative délibérée de se moquer de Dieu et de nier la réalité de sa présence. La prédiction de Daniel s'est réalisée en 168 av. JC, lorsque Antiochus Epiphane a offert un port en sacrifice à Zeus sur l'autel sacré du temple (Daniel 9.27, Daniel 11.30-31), puis en 70 apr. JC, lorsque Titus a placé une idole sur le site du temple brûlé après la prise de Jérusalem. A la fin du monde, l'Antichrist fera une image de lui-même et ordonnera à chacun de l'adorer (2 Thessaloniciens 2.4, Apocalypse 13.14-15). Ce sont toutes des abominations aux yeux de Dieu.


24.17 : les toits, plats, servaient aussi de terrasses.


24.21-22 : en parlant des temps de la fin, Jésus ne tient pas compte des distances chronologiques, à l'instar des prophètes de l'Ancien Testament. De nombreuses persécutions ont déjà eu lieu ; d'autres viennent encore. Mais Dieu maîtrise tout, y compris la durée des persécutions. Il n'oublie pas ses enfants. C'est tout ce qu'il nous faut savoir pour nous inciter à vivre de façon juste et droite maintenant.


24.23-24 : les avertissements de Jésus contre les faux docteurs sont encore valables. L'examen attentif de certains messages qui sonnent bien aux oreilles révèle qu'ils ne s'accordent pas avec la Parole de Dieu. Seule une bonne base biblique permettra au chrétien de déceler les erreurs et les déformations contenues dans les fausses doctrines.


12 vues1 commentaire

© 2016 les sarments