• eglisesarments

Sur les pas d'Esdras... Matthieu 24 et 25 (3/6)

Passage du jour

Matthieu 24.36-51

Plan de Matthieu 24 et 25

  1. Jésus parle de l'avenir (24.1-25)

  2. Jésus parle de son retour (24.26-35)

  3. Jésus parle de la vigilance (24.36-51)

  4. Jésus raconte la parabole des dix vierges (25.1-13)

  5. Jésus raconte la parabole des talents (25.14-30)

  6. Jésus parle du jugement des nations (25.31-46)

Commentaires sur ce passage

24.36 : il est préférable que nous ne sachions par le moment du retour de Christ. Si nous le connaissions, nous serions tentés de nous relâcher dans notre travail pour lui. Pire même, nous pourrions décider de continuer à pécher et de nous convertir juste avant la fin. Le ciel n'est pas notre seul objectif, nous avons à faire ici-bas. Poursuivons l'oeuvre de Dieu sur terre jusqu'à notre mort ou jusqu'au retour de notre Sauveur.

24.40-42 : la seconde venue de Christ se fera de façon soudaine et inattendue. Il n'existera aucune possibilité de repentance de dernière minute ou de marchandage. Le choix que nous aurons déjà fait déterminera notre sort éternel.

24.44 : le Seigneur n'a jamais encouragé les spéculations de nature prophétique. Nous n'avons pas à "calculer" la date de son retour, mais à nous tenir prêts. Etes-vous prêt à le rencontrer ?

24.45-47 : Jésus nous appelle à nous préparer en lui obéissant dès aujourd'hui (24.46). Nous pouvons consacrer notre temps à nous occuper de ses enfants et à témoigner, à l'intérieur et à l'extérieur de l'Eglise.

24.50 : en attendant le retour de Christ, nous devons vivre de façon responsable, sans utiliser son retard comme excuse pour ne pas travailler à la construction de son royaume ou pour rechercher des plaisirs. Veillons à ne pas développer une fausse sécurité basée sur des calculs aléatoires.

24.51 : Le punira sévèrement : le sens exact du verbe grec est "discuté". Certains comprennent qu'il s'agit d'un supplice, d'autres que le maître chasse simplement le serviteur. "Les pleurs et les grincements de dents" décrivent le désespoir. Le jugement à venir de Dieu est aussi certain que le retour de Jésus sur terre.

© 2016 les sarments