• eglisesarments

Sur les pas d'Esdras... Matthieu 24 et 25 (5/6)

Passage du jour

Matthieu 25.14-30

Plan de Matthieu 24 et 25

  1. Jésus parle de l'avenir (24.1-25)

  2. Jésus parle de son retour (24.26-35)

  3. Jésus parle de la vigilance (24.36-51)

  4. Jésus raconte la parabole des dix vierges (25.1-13)

  5. Jésus raconte la parabole des talents (25.14-30)

  6. Jésus parle du jugement des nations (25.31-46)

Commentaires sur ce passage

25.15 : le maître partage ses biens entre ses serviteurs en fonction de leurs aptitudes. Chacun reçoit seulement ce qu'il peut gérer. S'il échoue dans sa tâche, il ne peut pas invoquer l'excuse d'une surcharge de travail. Toute négligence s'expliquerait par la paresse ou par la haine envers le maître. Les talents représentent toutes sortes de biens que Dieu nous a confiés. Dieu nous accorde du temps, des dons et d'autres biens selon nos aptitudes, et il s'attend à ce que nous les gérions avec sagesse jusqu'à son retour. L'important n'est pas de savoir combien nous possédons, mais quel usage nous en faisons.


25.21 : Jésus revient, c'est la vérité. Devrions-nous donc quitter notre emploi pour servir Dieu ? Quelques-uns sont effectivement appelés à changer de profession, mais pour la plupart nous avons à utiliser notre temps, nos dons et nos biens au service de Dieu dans tout ce que nous faisons. Notre travail quotidien peut-être effectué par amour pour Dieu.


25.24-30 : le dernier personnage ne pensait qu'à lui-même. Il espérait s'en tirer à bon compte et ne pas devoir affronter son maître dur. Il a été jugé et condamné pour son égoïsme. Ne cherchons pas d'excuse pour ne pas accomplir la volonté de Dieu. Si Dieu est vraiment notre maître, obéissons-lui avec joie. Notre temps, nos facultés et notre argent ne nous appartiennent pas, nous en sommes gérants et non les propriétaires. Lorsque nous ignorons les dons de Dieu, les gaspillons ou en abusons, nous sommes rebelles et méritons une punition.


25.29-30 : cette parabole décrit les conséquences de deux attitudes face au retour de Christ. L'homme fidèle, qui se prépare avec zèle en investissant son temps et ses dons au service de Dieu sera récompensé. Celui qui n'a pas à cœur de travailler pour son royaume sera puni. Il ne porte pas de fruit et ne peut espérer être traité de la même manière que le fidèle.

© 2016 les sarments